image dons

je fais un don

LRC : POD'TRAITS

« pod'cast et pod'traits »

La Recherche Clinique, Libre et Éclairée

Au cours de cet épisode 'hors série', Clélia convie à découvrir les différents intervenants que nous retrouverons tout au long des épisodes à venir.
Retrouvez l'ensemble des épisodes sur les différentes plateformes

Bonjour à tous, et bienvenus pour ce podcast dédié à la recherche clinique.

Je me présente, je m'appelle Clélia, je suis infirmière au sein de l'Institut de Cardiologie de l'hôpital Pitié-Salpêtrière depuis que je suis diplômée. Dès mon arrivée, j'ai souvent été abordée par des techniciens en recherche clinique pour des patients qui participaient à des "études randomisées en double aveugle de phase III versus placebo" et d'autres termes compliqués sans réellement savoir ce que cela signifiait et ce que cela impliquait pour les patients comme pour le personnel soignant.
Du coup, lorsque le Groupe ACTION a eu le projet de partager leur expérience en matière de recherche clinique, ils m'ont proposé de mener un podcast au travers de mes questions.

Nicolas, c'est toi qui es venu me présenter le projet, est-ce que tu peux expliquer un peu plus quel sera le but de ces podcasts ?

Nicolas Vignolles
Pitié-Salpêtrière, Paris

Comme tu l'as constaté Clélia, la Recherche Clinique est omniprésente à l'hôpital, c'est d'ailleurs l'une de ses missions. Elle se fait en équipe avec les patients, les soignants, les paramédicaux et les personnels de la recherche.
À l'Institut de Cardiologie de la Pitié-Salpêtrière, un patient sur deux hospitalisé en soins intensifs de cardiologie se voit de participer à un projet de recherche. Pour ces patients, après avoir été informés et avoir donné un consentement libre et éclairé, c'est une nouvelle aventure qui commence.
Malgré tout, pour la majorité des personnels soignants et paramédicaux, ainsi que pour les patients, la recherche clinique reste quelque chose de flou, qui peut même engendrer de la crainte. Le Groupe ACTION qui va diffuser ce podcast a pour ADN la recherche clinique. Il a été fondé par Gilles Montalescot, chef de service de l'Institut de Cardiologie de la Pitié-Salpêtrière, et il mène depuis plusieurs années des études cliniques nationales et internationales. Il fonctionne en réseau qui fédère partout en France des professionnels de la recherche clinique.
J'ai proposé à ces professionnels aux parcours différents, et tu vas bientôt nous les présenter, à travers une série de podcasts, de décrypter pour nous la recherche clinique, nous en apporter le vocabulaire, lever les idées reçues qui l'entourent.
Et c'est toi, par tes questions, qui vas nous y aider.

Pour répondre à mes nombreuses questions, on retrouvera notamment Justyna sur Paris, que je vais laisser se présenter.

Justyna Legrosse
Pitié-Salpêtrière, Paris

Merci Clélia.
Je suis infirmière de recherche clinique à ACTION-Coeur à l'hôpital Pitié-Salpêtrière. Mon parcours est un peu atypique : je suis d'origine polonaise, peut-être vous l'avez compris à mon accent, j'ai un diplôme d'éducatrice spécialisée, un master en sciences de l'éducation en Pologne et en France, j'ai travaillé au sein du SAMU-Social de Paris.
Par la suite, je me suis posée la question de devenir peut-être infirmière. J'ai eu ma première expérience d'infirmière à la maternité, service de gynécologie, et par hasard, j'ai entendu qu'il y avait un poste d'infirmière de recherche clinique en cardiologie. Cela me permettait de réaliser les soins infirmiers auxquels j'ai tenu toujours beaucoup, et en même temps pouvoir réaliser des taches supplémentaires que j'ai dû apprendre grace à ma volonté et ma motivation, et à l'aide de mes collègues de l'équipe ACTION-Coeur.
Franchement, c'était un vrai challenge pour moi, ça me plait énormément et je vous parlerai de mon travail dans de prochains podcasts.

J'ai hâte que tu puisses nous faire découvrir toutes les spécificités de ton travail. Tu ne seras d'ailleurs pas la seule à m'aider à y voir plus clair, et c'est vers Nîmes, où la recherche clinique est très active, que je me tournerai également.
Chrystel, es-tu là ?

Chrystel Leperchois
CHU Nîmes

Bonjour Clélia, je me présente à mon tour.
Je suis ARC, attaché de recherche clinique hospitalier, coordinatrice d'essais cliniques. Après l'obtention de mon diplôme d'ingénieur en ingénierie de la santé, ma première opportunité professionnelle a été d'intégrer un établissement de santé en tant qu'ARC hospitalier en cardiologie. Rapidement, j'ai découvert un métier passionnant, métier que je n'ai jamais quitté, et que j'éxerce depuis plus de 20 ans maintenant. Les projets qui m'ont été confiés, m'ont permis d'acquérir de solides connaissances sur les médicaments, comme sur les dispositifs médicaux. Mon activité principale est d'être ARC hospitatier dans un CHU, mais j'ai par ailleurs aussi une expérience dans le secteur libéral.
Avec toute cette expérience acquise, je coordonne, au sein du service du Pr. Cayla, une équipe de cinq attachés de recherche clinique et d'un infirmier de recherche clinique. Depuis quelques années aussi, j'enseigne à l'Université de Montpellier auprès d'étudiants en Master.

Avec ton expérience, tu seras parfaite pour m'aider à déchiffrer ce qu'est la recherche clinique.
On me dirige maintenant vers Caen pour retrouver Isabelle. Tu étais comme moi, infirmière en salle de cardiologie interventionnelle, et tu as choisi de te tourner vers la recherche clinique, c'est bien cela ?

Isabelle Borzeix
CHU Caen

Oui Clélia.
Alors en ce qui me concerne, je suis infirmière diplômée d'état depuis plusieurs années au sein du CHU de Caen, et j'ai travaillé comme infirmière en salle de coronarographie pendant presque dix ans. J'ai découvert la recherche clinique, car certains de nos patients participaient à des protocoles de recherche dans le service et nous étions sollicités pour effectuer des actes infirmiers tels que prise de sang, électrocardiogrammes... mais dans des conditions bien spécifiques liées à la recherche. En plus de succiter mon intêret, cette période correspondait à une envie de changement professionnel : j'ai donc décidé de faire une licence d'assistnte de recherche clinique à l'Institut Lillois en Ingiénerie de la Santé. Suite à cette formation, j'ai pu obtenir un poste en tant qu'infirmière de recherche clinique sur le plateau technique de coronarographie.
Mon expérience s'est donc ensuite construite et enrichie au fil des études et des années ,et je pense que les connaissances paramédicales sont un réel atout en recherche clinique.

Merci beaucoup Isabelle.
Alors maintenant je vois sur ma fiche : Jonathan, psychologue ? Il y a des psychologues dans la recherche clinique ?

Jonathan Journiac
Université de Paris

Alors, effectivement, cela peut surprendre de voir un psychologue dans une équipe de gens qui font de la recherche, et pourtant ça a du sens.
Effectivement, je m'appelle Jonathan, je suis donc psychologue et en fait, j'ai commencé ma carrière dans un autre domaine puisque, dans un premier temps, j'ai travaillé plusieurs années dans la communication... Mais cela ne me plaisait pas... Donc j'ai repris des études, pour devenir psychologue, parce que je voulais faire quelque chose d'utile, je voulais aider vraiment les gens. Et pendant mes études, et bien j'ai découvert le monde de la recherche. Alors, autant j'avais des représentations de ce qu'était la psychologie clinique comme on dit, c'est à dire : être au contact des patients, d'échanger avec eux, les aider à avancer sur leur chemin de vie ; mais alors la recherche pour moi, c'était un truc de chimiste avec des blouses blanches et des becs Bunsen. Quand je me suis rendu compte que les psychologues avaient une place dans ce monde là, qui était très différent de ce que j'imaginais, et bien j'ai eu envie d'y participer.
Et c'est pour cela que j'ai décidé, en parallèle de mon travail avec les patients, de faire de la recherche. Du coup, depuis 2018, j'ai la chance d'avoir une bourse de thèse fournie par le Fonds de Dotation ACTION pour réaliser mon travail à l'hôpital, au sein de l'Institut de Cardiologie de la Pitié-Salpêtrière.

J'espère comprendre un peu mieux ton travail, cela a l'air très intéressant, et j'ai hâte que nous puissions en discuter dans un prochain podcast.

Merci à tous, et c'est avec toi, Chrystel, que nous débuterons cette série de podcasts. À très vite !

Autres actualités

+

20/07/2021


LRC : KEZAKO (la suite...)

Le déroulé, les phases détaillées...
+

02/07/2021


LRC : KEZAKO

Introduction, buts, pré-requis...