image dons

je fais un don

Foramen ovale permeable

Le Foramen Ovale Perméable, qu’est-ce que c’est ?

Durant la vie fœtale, il existe une communication entre les cavités droite et gauche pour permettre une oxygénation du fœtus depuis la veine ombilicale : il s’agit du Foramen Ovale. A la naissance, cette communication entre les cavités droites et gauches se ferme la plupart du temps. Dans 25 à 30% des cas, elle persiste et on décrit alors la présence d’un Foramen Ovale Perméable (FOP).

Comment ça marche ?

Pourquoi proposer de le fermer ?

Parfois, il arrive qu’un caillot se forme dans le système veineux (par exemple une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs ou phlébite). En cas de communication anormale entre les cavités droites (système veineux) et gauches (système artériel), le caillot peut transiter via le FOP du système veineux au système artériel et boucher une artère notamment cérébrale, c’est l’accident vasculaire cérébral (AVC).

On peut alors proposer de fermer cette communication (ce FOP) par une prothèse. Une fois la prothèse en place, les caillots ne peuvent plus passer dans la circulation artérielle et le risque d’AVC est largement réduit.

La procédure

Elle se fait sous anesthésie locale ou générale par voie percutanée : il n’y a pas de « chirurgie » à proprement parler, c’est-à-dire pas d’ouverture du thorax. On ponctionne la veine fémorale (au pli de l’aine) et on monte le matériel jusqu’au cœur. La prothèse est placée au niveau du FOP, en passant par l’intérieur du cœur. L’opérateur est guidé par une échographie cardiaque trans-oesophagienne (lorsque le patient est sous AG) ou par un dispositif d’échographie intracardiaque lui aussi percutané (lorsque le patient est sous anesthésie locale). Lorsque la prothèse est en place, elle est déployée. Elle est en biomatériaux, sans risque de rejet ni d’allergie. Elle reste en place à vie sans avoir besoin de la remplacer.

La procédure dure en général moins d’une demi-heure. Elle nécessite de rester allonger quelques heures après en raison du pansement compressif au pli de l’aine. La sortie se fait généralement le lendemain de l’intervention. Un traitement antiplaquettaire ou anticoagulant est nécessaire pendant quelques semaines ou mois après l’intervention.



Autres actualités

+

20/02/2021


Les idées reçues sur le tabagisme et son sevrage

COMBATTRE LES IDEES REÇUES SUR LE TABAC ET LE SEVRAGE TABAGIQUEPr Daniel THOMASArrêter de fumer est très souvent vécu p...
+

21/12/2020


Ablation

Qu’est-ce que une ablation ?En rythmologie, l’ablation consiste en une exclusion électrique d’une zone donnée. Cela perm...
+

21/12/2020


Antiagrégants plaquettaires

A quoi ça sert ?Après un syndrome coronarien aigu (infarctus ou menace d’infarctus) ou la pose d’un stent coronaire, les...