image dons

je fais un don

Apaiser sa respiration pour apaiser son corps et son mental


Imaginez-vous dans un endroit plaisant pour vous, un endroit paisible. Vous êtes confortablement installé (e) dans un fauteuil ou un transat, voire allongé(e). Autour de vous, quelques bruits, peut-être le chant des oiseaux, une musique agréable… Vous ressentez une douce chaleur, peut-être le soleil, ou encore celle du vêtement que vous portez… Vous êtes détendu(e), paisible… Prenez un instant pour vous observer dans cette position de détente, dans ce moment de détente… Observez votre respiration. Où se trouve le mouvement ? Dans le haut de votre corps ? Dans la région de votre abdomen ? Sentez-vous l’air qui pénètre par le nez ? Sentez-vous l’amplitude du mouvement de votre ventre, de votre thorax qui accueillent cet air ? Sentez-vous le mouvement de votre ventre, de vos côtes maintenant que l’air repart ? D’ailleurs, par où repart-il ? Par votre nez ? Par votre bouche ? Avant de lire ces quelques mots, aviez-vous conscience du mécanisme de votre respiration ?

Souvent la réponse est négative et cela est tout à fait normal. Car à bien y réfléchir, dès les premières heures de vie, la respiration est un phénomène tellement automatique, tellement spontané, tellement normal qu’il est difficile d’en prendre conscience. Et, de fait, au quotidien, nous en sommes devenus très « consommateurs ». Néanmoins, nous percevons les effets de ses fluctuations lorsque celle-ci se rappelle à nous : souffle coupé, manque de souffle, souffle court, douleurs dans la cage thoracique… Lorsque ces sensations sont d’origines émotionnelles, il est possible de retrouver une respiration normale. Et il est important de la retrouver car ces réactions peuvent être délétères pour tout un chacun et tout particulièrement pour les patients souffrant de problèmes cardio-vasculaires. C’est dans ces moments que la capacité à gérer sa respiration est une alliée fondamentale pour parvenir à réduire l’impact de ses émotions sur le corps. Ainsi, en devenant acteur de sa respiration, chaque patient a la possibilité de bénéficier des apports de la régulation de son souffle. La prise de conscience de sa respiration est essentielle car elle révèle la présence de l’air qui rentre par le nez puis remplit les poumons, la sensation de la cage thoracique qui s’ouvre et accueille l’air, puis de l’air qui repart du corps par la bouche ou par le nez lors de l’expiration… Elle fait découvrir la vie qui se vit à l’intérieur et à l’extérieur de chacun. Vivre le mouvement respiratoire est souvent une véritable découverte. Elle permet de mieux se connecter à son corps, à ses organes respiratoires, même si certains sont fragilisés.

C’est pour cela que la sophrologie apprend avant tout à vivre en conscience ce mouvement fondamental. Au fur à mesure des séances, les techniques permettent de s’approprier la palette de ses capacités grâce à la respiration abdominale et aux exercices de relaxation dynamique soutenus par une respiration adaptée et respectueuse des possibilités de chacun. En première intention, elles visent essentiellement à installer la détente. En effet, porter son attention sur la respiration apaise son rythme, réduit les tensions musculaires, le flux des pensées, et permet d’accueillir les sensations de calme et d’apaisement. Ainsi, la régulation du rythme respiratoire déclenche la détente corporelle puis la détente mentale, voire émotionnelle. Savoir respirer permet également de prévenir certains facteurs de risques pour les patients ayant des problèmes cardio-vasculaires. Une pratique régulière de la respiration consciente vise à équilibrer ou rééquilibrer la fonction respiratoire et, ainsi, à reposer l’organisme par le processus de stabilisation de l’émotion. Ce processus permet d’acquérir au fur et à mesure une plus grande confiance en ses capacités corporelles. Lorsque les techniques sont acquises, le patient peut les utiliser au moment où il en ressent le besoin. L’intention de la sophrologie est donc d’ancrer ce cercle vertueux où le patient prend un temps pour lui, fait une pause, découvre qu’il peut être acteur de sa respiration et qu’il peut installer lui-même des moments de détente et de calme intérieur.

 

Laurence PENLOUP – Sophrologue pour Parole & Réaction

Autres actualités

+

26/02/2021


Vivre une autre vision des choses

Vivre une autre vision des choses …Dans les périodes de difficultés, deux types de comportements peuvent se dévoiler. Le...
+

2020


Comment la sophrologie peut-elle aider à restaurer la confiance en son corps fragilisé

Après la survenue traumatisante d’un problème cardio-vasculaire, les patients souffrant de ce type de pathologie peuvent...
+

2020


Prendre un temps pour soi, pour prendre soin de soi

Lorsque l’on me pose la question « Qu’est-ce-que vous faites dans la vie ? » et que je réponds « Je suis Sophrologue »,...