image dons

je fais un don

ANCHOR

Déterminer si le traitement précoce par VA-ECMO combiné au soutien de l’IABP et au traitement médical optimal améliorerait la prise en charge des patients présentant un infarctus aigu du myocarde compliqué par un choc cardiogénique par rapport à un traitement médical optimal seul.

En cours

La Grande Journée du Coeur (22 juin 2022)
Les présentations sont en ligne

Colloquium : Pathologies cardiaques de la femme (15 novembre 2022)
Programme en ligne - Inscriptions ouvertes !

logo étude

objectif

Déterminer si le traitement précoce par VA-ECMO combiné au soutien de l’IABP et au traitement médical optimal améliorerait la prise en charge des patients présentant un infarctus aigu du myocarde compliqué par un choc cardiogénique par rapport à un traitement médical optimal seul.

date de réalisation

2021

nombre de patients

400

nombre de centres participants

36 centres français

type de financement

Public (APHP) et Privé (Maquet-Getinge)

Référence

NCT04184635

Réunion investigateur du 14.01.2022

Assessment of ECMO in acute myocardial infarction with Non-reversible Cardiogenic shock to Halt Organ failure and Reduce mortality (ANCHOR)

Description de l'étude

Malgré des modalités de traitement invasives telles que la revascularisation précoce par intervention coronarienne percutanée (ICP) et/ou pontage aorto-coronarien (PAC), la mortalité par choc cardiogénique compliquant un infarctus aigu du myocarde reste élevée avec des taux de mortalité allant de 45 % à 60 %.
Le pompage par ballon intra-aortique (IABP), le dispositif mécanique le plus souvent utilisé pour le soutien hémodynamique dans cette situation, n’a pas significativement réduit la mortalité à 30 jours et à un an chez les patients présentant un choc cardiogénique compliquant l’infarctus du myocarde aigu dans un grand essai randomisé mené auprès de près de 600 patients. Dans les directives américaines et européennes, le recours en routine à l’IABP dans le cadre du choc cardiogénique est désormais une recommandation de classe IIB et de classe III. Bien que la récente série de cas d’oxygénation par membrane extracorporelle veino-artérielle (VA-ECMO) suggère des résultats nettement améliorés pour les patients souffrant de choc cardiogénique réfractaire, aucune étude prospective randomisée n’a montré un bénéfice de survie avec la technique VA-ECMO à ce jour dans ce contexte. En conséquence, les dernières directives européennes ont donné uniquement une recommandation de classe IIB pour les dispositifs d’assistance du ventricule gauche chez les patients présentant un choc cardiogénique réfractaire. Cela souligne la nécessité d’un essai clinique randomisé suffisamment performant pour évaluer le rôle potentiel de la technique VA-ECMO dans le traitement du choc cardiogénique compliquant un infarctus aigu du myocarde, la cause la plus fréquente de choc cardiogénique.
L’essai ANCHOR est conçu pour tester l’hypothèse selon laquelle l’assistance VA-ECMO améliore le résultat clinique en comparaison avec un traitement médical optimal avec revascularisation précoce dans les deux groupes.

Autres études

+

AFLOAT

En cours


Évaluer l'efficacité de la flécaïnide par rapport au traitement standard dans la prévention de la FA au cours des 3 mois après une procédure de fermeture de FOP.
+

BIO-TAVI

En cours


Étude de la correlation entre la réactivité plaquettaire et le facteur von Willebrand et les évènements hémorragiques et thrombotiques survenant dans l’année suivant la pose d’un TAVI
+

AFLOAT

En cours


Évaluer l'efficacité de la flécaïnide par rapport au traitement standard dans la prévention de la FA au cours des 3 mois après une procédure de fermeture de FOP.